PETIT AIR DU TEMPS

Solo 1999 - 25mn

SOURIANTE OU PRESQUE

 

Solo 2020 - 25mn

Monologues en miroir pour un danseur et une danseuse volubiles

 

Le cadre des ces deux courtes pièces est un entretien d’embauche en deux volets.

Dans le premier volet, créé en 1999 et joué pendant plus de 15 ans par Bruno Pradet, un recruteur en chair et en os s’entretient avec une femme imaginaire.

Le second volet, créé en 2020 est le pendant féminin du premier. Le recruteur s’est évaporé dans l’imaginaire et c’est la femme qui prend corps cette fois.

Drôle d’aventure artistique que celle là, dictée par la Crise… La Crise, cette hydre à sept têtes des temps modernes qui n’en finit pas de jeter sur le carreau tant et tant d’individus depuis plusieurs décennies.

Bruno Pradet livre là deux pièces atypiques, deux monologues burlesques et rudes à la fois où les mots sont bousculés par une danse qui nous surprend par sa fulgurance et sa précision mais aussi par sa délicatesse et sa sensualité. Les personnages y évoquent leurs humanités cabossées, avec en toile de fond, un monde du travail sans pitié. Si la seconde pièce est une libre réponse, à la première, les deux solos sont autonomes dans leur dramaturgie. Ils peuvent être présentés l’un à la suite de l’autre ou séparément.

 

Petit Air du Temps – premier volet

Dans ce volet un recruteur, dont l'aspect pour le moins loufoque dissimule mal un cynisme débordant, s'enfonce dans les failles d’une interlocutrice transparente. Dépassé par les relents d'un passé rempli de déceptions, il nous offre le spectacle d'un homme pris dans ses propres fantasmes. Christophe Brombin, qui a repris la pièce en 2020, nous y révèle ses talents d’interprètes aux multiples facettes.

Souriante ou presque – second volet

Dans ce volet c’est une femme en quête de travail qui est sous nos yeux. Ses mots comme sa fantaisie sont autres, ses angoisses nichées ailleurs, mais sa soif de vie est intacte dans une société où les places au soleil sont chères et où les rapports hommes/femmes ont encore beaucoup de progrès à faire. Loriane Wagner s’empare de la danse et des mots de ce second volet avec une aisance réjouissante.

PETIT AIR DU TEMPS

Conception : Bruno Pradet / Interprétation : Christophe Brombin

Musique : Radiohead - Hugues le Bars
Création lumière : Marie-Anne Mérat
SOURIANTE OU PRESQUE
Conception
 : Bruno Pradet / Interprétation : Loriane Wagner

Musique : Moby, Imagine Dragons - Beatbox : Blackadopo
Création lumière : Vincent Toppino

Revue de presse.jpg
Image1.jpg
Fiche technique.jpg

PETIT AIR DU TEMPS

Production : Compagnie du Pied Gauche

Remerciements à Bioland-danse - Jean-Antoine Bigot, cie Zahrbat - Roubaix (59), le Gymnase CDCN de Roubaix (59)

SOURIANTE OU PRESQUE

Production : Cie Vilcanota
Remerciements : cie Zahrbat - Roubaix (59), le Gymnase CDCN de  Roubaix (59), CCN de Tours (37), théâtre dans les vignes - Cornèze (11), Centre chorégraphique de la Mosson à Montpellier (34), Le Bateau Feu Scène Nationale de Dunkerque (59)

logo Vimeo.png
  • Facebook - Gris Cercle
nd_edited.png

La compagnie Vilcanota est conventionnée par la DRAC et la Région Occitanie et soutenue par le département de l’Hérault et la ville de Montpellier

Photo : Frédéric Iovino