Création 1999

Chronique absurde d'une société où les places au soleil sont chères

** solo - tout public - 25' **

 

Chronique absurde d'une société où les places au soleil sont chères, à travers un personnage engoncé dans son assurance et dont l'aspect quelque peu loufoque dissimule mal un cynisme débordant.
Entretien d'embauche su(pe)rréaliste avec une femme imaginaire, Petit air du temps reste, grand mal nous fasse, d'une actualité saisissante année après année.

 

« Ce pourrait être sinistre ou tourner au sordide, mais c'est très drôle. Le conférencier étriqué et gominé se transforme en danseur imprévisible traversé par les fulgurances de la danse. Les enfants rient beaucoup, nous aussi. » Jean Barack - La Marseillaise
« ... il fait preuve d'une forte personnalité dans son solo Petit air du temps, Bruno Pradet, un talent original. » René Sirvin - Le Figaro

 

Conception, interprétation : Bruno Pradet

Musique : Radiohead, Hugues le Bars
Création lumières : Marie-Anne Mérat

Régie : Vincent Toppino

Production : Compagnie du Pied Gauche
Remerciements : Jean-Antoine Bigot


© photos : Jean-Gros Abadie, Jean-Louis Beaujault